Frankenstein

Le spectateur n’a plus sa place, il n’a plus d’espace, il doit le conquérir dorénavant. Il n’est plus confiné au rang de voyeur ou de témoin passif. Ici, il doit choisir son camp et prendre position face au déchaînement des acteurs. Alors c’est un jeu, à qui gagnera sa place et pourquoi pas en envahissant celle de l’autre. Parvenir à prendre position sur un jeu de plateau sera plus aisé que dans un théâtre. Occuper une case sera moins laborieux que de disposer d’une dizaine de rangées de sièges. Lancer les dés sera plus simple que de réagir devant l’acharnement de l’acteur. Mais le but du jeu reste le même : l’emporter sur l’adversaire. Et le massacre prendra fin lorsque chaque espace et chaque recoin auront été accaparés.


Du Living Theater à Lars Von Trier

Le jeu du Living - Regles du jeu [.pdf]

Amélie Reynes.

Réalisé dans le cadre du laboratoire de recherche « Dispositifs scénographiques, la place du spectateur »
EBABX/ École d’Enseignement Supérieur d’Art de Bordeaux